MON ÂME A PEUR

Mon âme a peur, mon âme fuit

Je ne veux pas être aimé

Je ne peux pas être aimé

L’image que je donne me nuit

 

Mon âme est triste, mon âme crie

Je pleur de ne pas être  aimé

Je pleur de ne pas savoir aimer

Ô rage intérieure qui me détruit

 

Mon âme  meurt, mon âme  souffre

Je suis au bord  du gouffre

Je n’ai rien pour me retenir

J’ai tant d’amour à offrir

  

 Mon âme prie, mon âme supplie

Je suis celui que l’on oublie

Je pars sans faire de bruit

Dernier jour, dernière nuit

Alain LAMY 2008

Publié dans : poesie | le 12 avril, 2008 |32 Commentaires »

griz5.gif 

Publié dans : grizouille | le 9 avril, 2008 |5 Commentaires »

J’étais si jeune maman

 Petit enfant la maladie m’a visité 

 Plus de dix-huit mois à l’hôpital j’ai vécu 

 Condamné j’étais, la mort m’a frôlée 

 Pleure et prières de ma mère dieu a reçu 

        

 Malchance ou destiné ? On nous a volés 

 Le droit d’aimer notre famille 

 Tu t’es battue toutes ces années 

 Pour récupérer un bout de ta vie 

  

 Entre temps une petite sœur est née 

 Epilepsie et handicape étaient la 

 Dans ton ventre seulement cinq mois elle était restée 

 Mais tant d’amour il y avait dans ces yeux la 

  

 Quelques printemps ont passé 

 Frères et sœurs se sont retrouvés 

 Morceau de famille presque rapiécé 

 Mais quelque chose était cassée

    

 Mon enfance avait disparu 

 A douze ans on est pourtant encore infantile 

 Soutiens de famille j’étais devenu 

 Ange gardien de ma sœurette fragile

      

 Le bonheur ne reste jamais longtemps 

 Peut-être ai-je trop hais dieu 

 J’ai sûrement mérité ce châtiment 

 Mais à quinze ans on n’est pas très vieux

    

 Je lui dois deux fois la vie 

 C’est peut-être le prix de ma guérison 

 Mon devoir de frères et de fils 

 Je l’ai fait avec amour et détermination 

      

 Le destin a encore frappé, sur ton lit, 

 Gémissante, tes draps humides de souffrance 

 Tu es la suppliante et plaintive 

 Tu implores mon assistance

       

 Pauvre de moi dans l’adolescence 

 Ne comprenant pas pourquoi 

 Tout reposait sur ma conscience 

 A seize ans je devais faire un choix

      

 Pardonne-moi si tu as souffert 

 Pendant encore plusieurs semaines 

 J’avais peur, je ne savais que faire 

 Comment choisir vie d’agonis ou mort sereine

        

 Je doute encore aujourd’hui 

 Aurai-je dû te donner ces médicaments? 

 Je n’avais pas peur des ennuis 

 Mais j’étais si jeune maman. 

Alain LAMY  2007

Publié dans : parole, poesie | le 6 avril, 2008 |3 Commentaires »

LE TRAIN

50918269.jpg 

Tu m’emmènes au travail chaque matin
Je reviens le soir avec toi retrouver mes chagrins
Pourrais tu un jour oublié ce chemin
Et te perdre sur la ligne de l’amour
Ou se trouve la gare de mon destin

Alain LAMY.2002

Publié dans : poesie | le 19 mars, 2008 |Pas de Commentaires »

AMOUR

amour.jpg

Si j’étais le vent
Je te soufflerais des mots d’amour
Si j’étais la pluie
Je caresserais ta peau
Si j’étais le soleil
Je sécherais tes larmes
Mais je ne suis qu’un homme
Qui t’aime à en mourir
Même si je ne suis
Ni Le vent ni la pluie ni le soleil
Je te dirais des mots d’amour
Je caresserais ta peau
Je secherais tes larmes

Alain LAMY.2OO2

Publié dans : poesie | le 16 mars, 2008 |3 Commentaires »
123456

Le point du jour n'aura pas... |
Atelier Ecrire Ensemble c&#... |
Au fil des mots. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Spiralée
| La Voûte Etoilée
| Attala Blog